Logo Cinéma Bel Air
Abonnement à la newsletter
  • Réouverture le 24 juin


    Réouverture le 24 juin
  • La 25ème heure

    Retrouvez-nous en e-cinéma sur La 25ème heure.


    Voir la fiche
    La 25ème heure
  • Empathie

    Séance e-cinéma jeudi 5 juin à 21h30 suivie d'une rencontre avec Ed Antoja, réalisateur,  l'Association des Végétariens de France, Greepeace, et  L214.


    Voir la fiche
    Empathie
  • Les visages de la victoire

    Séances e-cinéma mercredi 10 juin à 20h15 et le mercredi 17 juin à 20h15 suivies d'une rencontre avec Lyèce Boukhitine, réalisateur.


    Voir la fiche
    Les visages de la victoire
  • Mon nom est Clitoris

    Séance e-cinéma mercredi 17 juin à 20h15 suivie d'une rencontre avec Daphné Leblond et Lisa Billuart Monet, réalisatrices.


    Voir la fiche
    Mon nom est Clitoris
  • Le Cinéma Bel Air sur La Toile

    Se faire une toile avec le Cinéma Bel Air, fermé jusqu'à nouvel ordre, c'est possible !


    Voir la fiche
    Le Cinéma Bel Air sur La Toile

Chronique

Cher(e)s Ami(e)s du Bon Cinéma,

Vous le savez, le Cinéma Bel Air ne ré-ouvrira probablement pas ses portes avant la mi-juillet. Cette période ne sera peut-être pas la plus propice à la fréquentation des salles obscures mais pourra tout de même nous permettre un redémarrage en douceur.

Même si le pire n’est jamais certain, les temps à venir s’annoncent, euphémisme, durs. En effet, nos dernières projections nous indiquent une perte de 50 % (CA et entrées) sur l’exercice, ce qui pose un certain nombre de questions sur lesquelles nous nous penchons déjà. Dès que nous serons fixés quant à la reprise, nous travaillerons à un état des lieux et débattrons des enjeux afin d'envisager la suite (et les suites) en termes d'actions à mener. En tant qu'Ami(e)s du Bon Cinéma, vos avis  / suggestions / propositions sont d'ores et déjà les bienvenus.

S’agissant de nos financeurs / donneurs d’ordres / autorités de tutelle, gageons qu'il sauront ne pas faire l’économie de réflexions augmentées d’actions fortes d’aide et de soutien pour éviter le naufrage de tout le secteur culturel (qui est aussi, rappelons-le, une activité économique d’importance cf. "le cinéma est un art ; et par ailleurs c’est aussi une industrie"). Nous serons là pour travailler et contribuer à toutes les initiatives car "la culture n’est pas un luxe mais une nécessité" (dixit Gao Xingjian).   

Sans préjuger de rien, ce que nous traversons aujourd'hui présente aussi, à terme, un risque majeur, nous semble-t-il, qui est la dissolution des liens entre les gens, le repli sur soi, le chacun chez soi. Aller au cinéma (ou, plus généralement, au spectacle) c’est ne pas avoir peur de l’altérité, de l’Autre, des autres, c’est regarder ensemble dans la même direction. Voilà donc ce qu’il s’agira de ne pas perdre de vue (au risque de les perdre tout court) : le collectif, le proximité et le sens.

Pour étoffer le propos et le situer dans un contexte plus large, vous trouverez un peu de lecture (vous avez le temps, profitez-en) sous forme d’articles du Monde, l'un du 31 mars, l'autre du 21 avril.

Au plaisir de vous retrouver.

Mohamed Dendane, président du Cinéma Bel Air

Prochainement