Logo Cinéma Bel Air
Abonnement à la newsletter
  • Bonjour le monde !

    Les petites bobines / Un film d'animation splendide à voir dès 4 ans lundi à 10h et 14h suivi d'une rencontre avec Eric Serre, réalisateur.


    Voir la fiche
    Bonjour le monde !
  • Notre-Dame du Nil

    Atiq Rahimi adapte le roman de Scholastique Mukasonga, sur le Rwanda des années 70.


    Voir la fiche
    Notre-Dame du Nil
  • Adam

    Maryam Touzani aborde, dans son premier film, la difficile condition des mères célibataires au Maroc.


    Voir la fiche
    Adam
  • Deux

    Sortie nationale / Une belle histoire d'mour à découvrir en salle Ciné K du Kinepolis.


    Voir la fiche
    Deux
  • La cravate

    Plongée au coeur du Front national lors de la campagne pour la présidentielle de 2017. A voir en salle Ciné K du Kinepolis


    Voir la fiche
    La cravate
  • Mickey and the bear

    Sortie nationale / A voir en salle Ciné K du Kinepolis.


    Voir la fiche
    Mickey and the bear
  • L'équipe de secours, en route pour l'aventure !

    Les petites bobines / Des aventures trépidantes à voir dès 3 ans lundi à 16h.


    Voir la fiche
    L'équipe de secours, en route pour l'aventure !
  • Ma folle semaine avec Tess

    Les petites bobines / Des vacances pas comme les autres, à voir dès 8 ans lundi à 17h.


    Voir la fiche
    Ma folle semaine avec Tess

Chronique

Ici.

Fabrice Lucchini, en citant Thomas Bernhard, disait : des choses importantes, vraiment importantes, il n’y en pas beaucoup. Mais ce peu de choses importantes, il faut les dire, les redire encore, les répéter sans cesse, il faut y revenir, il faut les reprendre, il faut les ra-tio-ci-ner. Les professeurs le disent assez : la pédagogie est affaire de répétition. Il en va de même avec ce qui nous occupe, ce qui nous préoccupe. Et, février oblige, Petites Bobines obligent, ne pas oublier la relève, ce sang neuf qui deviendra force vive. Bref.

L’horoscope chinois indique notre entrée en 2020 dans l’année du rat de métal. Pour ma part je proposerais en guise d’animal de tutelle ou fétiche ou totem d’aller voir du côté de l’halieutique (qui est, comme chacun sait « la science de l’exploitation des ressources vivantes aquatiques »), le poisson si vous préférez.

Un mouvement a été initié par un pelé et trois tondus en novembre dernier en Italie, en guise de réponse pied de nez à la vague brune mâtiné de vert-de-gris. Un pelé et trois tondus qui par la grâce non du Saint Esprit mais d’un esprit sain qui se sont multipliés  comme les pains et les poissons dans l’Evangile. Merci Jésus.  Principe : pas de mot d’ordre, se serrer en silence, former un banc, se serrer les uns aux autres pour ne pas laisser la place, le moindre espace, le plus petit interstice aux idées mortifères pour s’immiscer. Le mouvement s’appelle Les Sardines et a essaimé dans toute la Péninsule Italique. Une multiplication qui n’a rien à voir avec les forces occultes de la religion mais qui peut constituer une source d’inspiration. Avec pas grand-chose, de la foi et des convictions, on peut espérer voire réussir à faire de grandes choses. Si vous pensez à notre projet d’extension, vous avez raison.

Ce  qui précède comme ce qui suit fait écho à Gunther Anders et ses propos dans « L’obsolescence de l’homme » (dont on recommandera la lecture). Alors, aux questions du quid au Cinéma Bel Air, que répondre sinon que…

…Ici on déconditionnera, on parlera de Camus, on parlera de l’Homme révolté, on incitera à penser, à dire non.

Ici, on ouvrira le champ des possibles, on étendra l’ouverture à l’éducation, on débornnera la pensée, on facilitera l’accès au savoir, on mettra tout à la portée de tous.

Ici, on dira des gros mots puisqu’on parlera philosophie, on ne réduira pas l’individu à une fonction d’agent économique, on ne cédera pas à la facilité de « l’entertainment », le divertissement permanent à tous crins, l’aquabonisme et le j’m’enfoutisme ambiant, on préférera ici et là aussi le temps long et le silence, on laissera le sexe à sa place, dans les slips et les alcôves.

Ici, on fera de la place au sérieux (mais pas à l’esprit de sérieux). On ne se moquera pas de tout, tout le temps n’importe comment, avec n’importe qui. Ici, on n’exclura pas et on n’aura pas peur.

Ici, il y aura un ensemble d’individus mais pas de bétail. On ne s’interdira pas de rire, de réfléchir, de prendre du plaisir, on permettra la critique, on s’autorisera à ne pas prendre des vessies pour des lanternes.

Que répondre d’autre ?

M.

Prochainement