• Le jeûne, à la croisée des chemins

    Rencontre avec Lena Korchak, accompagnatrice à Jeûne Nature Alsace, jeudi à 20h.


    Voir la fiche
    Le jeûne, à la croisée des chemins
  • Parasite

    Sympa la garden-party chez les Park ...


    Voir la fiche
    Parasite
  • Le chant de la forêt

    Deux mondes s'entrechoquent au Brésil. Envoûtant.


    Voir la fiche
    Le chant de la forêt
  • Lords of chaos

    Un film très black metal en séance unique samedi à 20h30.


    Voir la fiche
    Lords of chaos
  • Permaculture la voie de l'autonomie

    Sortie nationale / Rencontre avec Carine Coisman, réalisatrice, mardi à 20h.


    Voir la fiche
    Permaculture la voie de l'autonomie
  • Un havre de paix

    Premier film sur une fratrie, concentration des ambiguïtés de la société israélienne.


    Voir la fiche
    Un havre de paix

Chronique

 « …Nous sommes là où notre présence fait advenir le monde, nous sommes plein d’allant et de simples projets, nous sommes vivants, nous campons sur les rives et parlons aux fantômes, et quelque chose dans l’air, les histoires qu’on raconte, nous rend tout à la fois modestes et invincibles. Car notre besoin d’installer quelque part sur la terre ce que l’on a rêvé ne connaît pas de fin. »
Mathieu Riboulet / Nous campons sur les rives


Astrolabe.
Le 10 mai dernier s’est tenue l’Assemblée Générale de l’Association du Cinéma Bel Air. En voici les orientations 2019…
« …Le constat reste le même : le Cinéma Bel-Air a besoin d’espace(s). Nous continuerons donc à nous mobiliser et à travailler sur notre avenir, car c’est de cela qu’il s’agit, ni plus ni moins.
 Cela passera par notre action au quotidien au travers :
- de la programmation, des animations, des débats, des échanges, de nouveaux cycles, de nouvelles explorations cinématographiques qui assureront la fréquentation attendue et le bon rythme cardiaque de notre cinéma
- de la vie associative, la mobilisation des administrateurs et bénévoles, mais également des partenaires et des spectateurs, de tous les Amis du Bon Cinéma pour renforcer les rangs de l’Association
- l’affirmation de la place du Cinéma Bel-Air (par ailleurs reconnue régionalement (Le Récit, ex-Alsace Cinémas, et nationalement par les instances de tutelle CNC, Europas Cinéma,…) par le biais d’actions fortes.

Nous l’avons dit et répété : il n’y a pas d’avenir à moyen terme pour notre Cinéma sans écrans  supplémentaires. Plus d’espace(s), c’est la possibilité d’une programmation étoffée, c’est plus de séances, plus d’entrées, plus de spectateurs, une meilleure exploitation de notre potentiel, de la liberté et des perspectives.
Nous avons la conviction que les choses peuvent encore bouger, la vitalité du Cinéma Bel-Air étant connue et reconnue, comme en témoigne sa fréquentation. .
Dans un environnement complexe (un cinéma centre-ville qui est passé sous le giron d’UGC, la fermeture du Colisée de Colmar, l’extension du Florival Guebwiller, un projet de multiplexe sur Saint Louis, la concurrence d’autres  multiplexes), nous avons une carte singulière et importante à jouer.

Affirmons-le : le Cinéma Bel-Air est le seul Cinéma dans le sud de la Région à pouvoir aujourd’hui répondre à la diversité des attentes et des besoins.  Encore faut-il que certains décideurs en soient convaincus et s’accordent sur la nécessité de disposer localement  d’une structure culturelle de ce type méritant d’être pleinement soutenue…

Nous devons donc encore enrichir notre projet en l’accompagnant d’une stratégie plus offensive afin d’assurer l’avenir du Cinéma Bel-Air. Pour porter cette ambition, nous comptons sur l’engagement de nos spectateurs que nous souhaitons davantage acteurs de la vie de notre cinéma. A cet effet, nous procéderons à des modifications statutaires afin que le plus grand nombre d’entre eux deviennent « adhérents à part entière de l’Association du Cinéma Bel-Air ».

En conclusion, n’oublions pas : et que vive notre cinéma ! ».
M.

Brèves

Prochainement