Loading
Logo Cinéma Bel Air
Abonnement à la newsletter
  • Festival Augenblick

    La 15ème édition du festival du cinéma germanophone se poursuit dans les cinémas indépendants d'Alsace.


    Festival Augenblick
  • Pour Sama

    Séance supplémentaire mercredi à 14h.


    Voir la fiche
    Pour Sama
  • Little Joe

    Un film de science-fiction couronné du Prix d'Interprétation féminine à Cannes.


    Voir la fiche
    Little Joe
  • Les filles du soleil

    Rencontre avec le collectif de femmes du Rojava et le Collectif féministe du 68 vendredi à 19h.


    Voir la fiche
    Les filles du soleil
  • J'ai perdu mon corps

    Une pépite de l'animation française pour public ado et adulte.


    Voir la fiche
    J'ai perdu mon corps
  • Le traitre

    Marco Bellocchio nous entraine au coeur de la mafia.


    Voir la fiche
    Le traitre
  • In fabric

    Sortie nationale / Film fantastique britannique avec Marianne Jean-Baptiste face à une robe tueuse. Au Kinepolis salle Ciné K.


    Voir la fiche
    In fabric
  • Adults in the room

    Le dernier Costa-Gavras, adaptation du livre de Yanis Varoufakis sur la crise grecque, à voir en salle Ciné K au Kinepolis.


    Voir la fiche
    Adults in the room
  • Un monde plus grand

    Cécile de France rencontre la Mongolie et le chamanisme dans le dernier film de Fabienne Berthaud.


    Voir la fiche
    Un monde plus grand

Chronique

« Willkommen! And bienvenue! Welcome!
Fremder, étranger, stranger
Glücklich zu sehen
Je suis enchanté
Happy to see you
Bleibe, reste, stay
Willkommen! And bienvenue! Welcome!...
»
 Joel Grey / der Zeremonienmeister im Cabaret von Bob Fosse

… im Kino.

A l’heure où plane le vol noir de corbeaux sur nos plaines et nos esprits. A l’heure où tout ce qui est exogène nous est présenté sous un jour louche, suspect, coupable. A l’heure où les remugles remontent de partout en bouffées putrides. A l’heure du haro généralisé sur certains baudets. A l’heure des colporteurs d’apocalypses, des prophètes de fin des temps, des pythies en tous genres. A l’heure des Radeaux de toutes les méduses. A l’heure où tout semble foutre le camp, nous dit-on. A l’heure du retour de pogroms. A l’heure de luttes des classes sans merci. A l’heure de la veille de guerres civiles à venir…

A cette heure-ci, à cette heure-là que fait le Cinéma Bel-Air ? Eh bien, sans peur et sans reproche, il consacre une part généreuse de sa visibilité, de ses séances à Augenblick. Augenblick, vous savez  ce moment de cinéma(s) germanique(s) qui concoure à nous faire transcender un hier ni mort ni enterré pour mieux vivre les aléas d’un aujourd’hui erratique et nous projeter dans un demain tout d’incertitudes. Un Augenblick qui nous invite / aide à suspendre le jugement pour penser, sentir, ressentir hors le(s) mur(s), hors cadre, hors frontières, hors préjugés, hors représentations  fantasmés de l’Autre, celui d’un à côté plus ou moins proche, plus ou moins éloigné. Un Augenblick qui nous dit que Lang, Murnau, Fassbinder, Herzog ou Schlöndorff ont eu des héritiers, de la descendance et qu’elle ne démérite pas.

A cette heure-là, à cette heure-ci, que fait le Cinéma Bel-Air ?
Eh bien, fidèle à son credo de l’ouverture (d’esprit / vers le monde / des regards / …) il accueille un cousin germain : Christian Petzold. Wer ist dieser Christian Petzold ? direz-vous. Il s’agit, ni plus ni moins que de l’homme de «Fantômes», «Contrôle d’identité», «Yella», «Phoenix» et «Barbara» et «Transit». Des films qui disent des Allemagnes, en horizontales et en verticales, en nuances et en interstices, en temps et en espaces.   Tout ce qui fait défaut à notre chienne d’époque de sans foi ni lois. Il viendra nous dire de quel bois il se chauffe, de quelles lumières il s’éclaire et de quelles images il vit et de  quoi son cinéma en retourne. Et de quoi encore nous entretiendra-t-il ? De troubles, d’histoires et de sentiments ? De sens, de pertes et de bien d’autres choses ? De Nina Hoss, peut-être ? Allez savoir. Précisément pour le savoir, il faudra faire le modeste effort de venir voir / rencontrer / questionner  l’homme et ses films.
Alors, Meine Damen und Herren… Willkommen im Kino.


M.

Prochainement