icone Programmation du 21 septembre au 18 octobre

Chronique

Notre cinéma de demain.  

On veut le faire grandir, notre cinéma, le faire muer, muter. Cela est su, maintenant, et connu. Autant par désir que par nécessité. Et vice-versa. Une étude est en cours qui nous indiquera le comment et la direction.

A quoi pourrait ressembler notre cinéma ? A ce qu’il est déjà aujourd’hui mais en mieux, beaucoup mieux. Un lieu vaste du voyage immobile. Bienvenue donc aux voyageurs, à tous les explorateurs et sus aux touristes (qui ne voyagent pas pour changer d’idée mais pour changer de décors). Il resterait cet endroit singulier de l’expérience de la rencontre, du partage d’une émotion collective, ce choeur de la convivialité, de la polyphonie, ce lieu unique (c’est ici que cela se passe, ici et nulle part ailleurs) de la parole plurielle.

A quoi diable pourrait ressembler notre cinéma ? A quoi sinon à son environnement, son biotope, son écosystème tout de biodiversité, fait de petits et de grands, d’adultes et d‘enfants, de brun, de noir, de jaune, de blanc, aisé ou sans un sou vaillant. S’y trouverait, s’y rencontrerait dans la salle et, miroir, sur l’écran toute la variété, la diversité de tous les gens, ensemble même si pas toujours contents (ne sommes-nous pas tous Français ?).

A quoi pourrait bien ressembler notre cinéma ? Un cinéma dont l’identité, le caractère serait architecturalement visible. Que l’extérieur dise quelque chose de l’intérieur. Un cinéma qui aurait de la (grande) gueule et une fière allure.

A quoi pourrait donc ressembler notre cinéma ? Un lieu de proximité, où le spectateur n’est pas réduit à un ticket. Où l’on pourrait dire sans filtre, sans fard à qui de droit tout le bien (ou le mal) que l’on peut penser de tel film, de tel choix. Et en discuter.

A quoi au final pourrait ressembler notre cinéma ? Il serait le reflet du travail, de l’investissement, de la niaque, de la foi disons-le que nous mettrons à la tâche. Il pourrait nous ressembler, vous ressembler, nous rassembler.

Et selon toi, d’après vous, à quoi pourrait ressembler notre cinéma de demain ?

                                                                                                                                                                                            M.

PS : suite au prochain épisode…

L'actualité

  • avant-première & rencontre avec réalisateur

    La philo vagabonde de Yohan Laffort

    + rencontre avec Yohan Laffort, réalisateur

    le jeudi 29 septembre à 20h
  • Les 70 ans de l'UDAF, ça se fête !

    La famille des années 70 avec Potiche de François Ozon + rencontre avec l'Association syndicale des familles monoparentales et recomposées

    Entrée gratuite sur réservation obligatoire au 07 82 67 12 57 ou funk@udaf-68.fr

    le vendredi 30 septembre à 20h
  • Les 70 ans de l'UDAF, ça se fête !

    La coparentalité avec Tout pour être heureux de Cyril Gelblat + rencontre avec SOS Papa 68

    Entrée gratuite sur réservation obligatoire au 07 82 67 12 57 ou funk@udaf-68.fr

    le vendredi 7 octobre à 20h
  • ciné-ma différence

    Chocolat de Roschdy Zem en version sous-titrée pour sourds et malentendants

    Séance ouverte à tous, public handicapé ou non, suivie d'un goûter offert par Pat'à sel, Les Papillons Blancs et le Cinéma Bel Air. En partenariat avec la MACIF.

    Tarif unique : 5 €

    le dimanche 9 octobre à 14h15

Prochainement

Rejoignez nous

Cinéma Bel Air - Mentions légales - Site réalisé par Tack Tack