icone Programmation du 15 au 28 février

Chronique

- C’est vrai. Mais je ne sais pas comment tu l’avais retrouvée ton épée dorée.

- On pourrait demander à Tata Fifi. 

- Tata Fifi ? Tiens donc. Et que vient-elle faire dans notre histoire ?

- Ben, elle pourrait nous aider !

- A quoi ?

- A retrouver l’épée dorée de Papy !

- Ah, c’est intéressant, et comment ?

- Quelle question ?! Avec sa baguette magique !


 « Osez prendre un plus grand essor : un tour d’imagination un peu hardi nous ouvre souvent des chemins pleins de lumière. » Vauvenargues

 Pourquoi(s).

D'aucuns, circonspects, s'interrogent sur la volonté / démarche / besoin / nécessité de salles complémentaires du Cinéma Bel-Air. Est-ce bien nécessaire ? Est-ce bien raisonnable ? La situation actuelle n'est-elle pas satisfaisante ? Où est l'urgence ? Ne faudrait-il pas temporiser un peu ? Attendre et voir venir ?   

A eux, aux autres, les convaincus, et à toutes et tous, voici quelques bonnes raisons pour nous de déployer ce projet et pour tous de le comprendre, se l'approprier, voire le soutenir si ce n'est le porter et même le promouvoir.

1.  Combien de fois n'a-t-on pas entendu « Oh zut, dommage j'aurais aimé voir tel ou tel film mais il ne passe plus / ou alors pas au bon horaire / ou alors vous ne l'avez pas projeté longtemps... »  / ou alors « eh dites donc, en dehors de votre film en sortie nationale, il y a rien ou peu à voir chez vous ce mois-ci » ?

Aujourd’hui, le Cinéma Bel-Air veut mieux exposer les films qu'il propose en offrant, à ceux diffusés en séance unique, des séances supplémentaires et prolonger ceux qui ont l’heur de rencontrer leur public.

Ex : Le Client / A.Farhadi, Sonita / R.Gheam Maghami, Le potager de mon grand-père / M.Esposito, Les délices de Tokyo / N.Kawase, Ma vie de courgette / C.Barras, Aquarius / F.Mendosao Filho, …

2. Combien de fois n'a-t-on pas entendu « ah, vous ne passez pas tel ou tel film ? Dommage, il ne passe ni à Mulhouse ni aux alentours... » ?

Le Cinéma Bel-Air entend étoffer encore le panorama de films, nombre d’entre eux n'ayant pas la chance / l'opportunité d'être vu à Mulhouse voire dans le département.

Ex : Sunset Song / T.Davies, Toto et ses sœurs / A. Nanau, Dans ma tête un rond-point / H.Ferhani, Le fils de Joseph / E.Green, Parfum de printemps / F.Boughedir, L’Olivier / I.Bollain, In Jackson Heights / F.Wiseman…

3. Combien de fois ne nous-t-on interpellé ainsi  « Vous ne projetez pas tel ou tel film ? Il a été expédié en un clin d’œil chez vos concurrents. »

Le Cinéma Bel-Air a pour vocation de donner du temps au temps aux films pour leur offrir, par la grâce du bouche à oreille, l’occasion de véritablement de rencontrer leur public. Il n’y a pas de DLC pour un film.

Ex : Anomalisa / C.Kaufman, Le pré vert, le ruisseau et le doux visage / Y.Nasrallah,Clash / M.Diab… Tour de France / R.Djaidani, Tana / B.Bean…

4. Combien de fois n'a-t-on entendu « Votre programmation jeunes publics est formidable mais vous avouerez que le nombre de séances est quand même très limitée » ou alors « un peu compliqué de caler une séance avec nos élèves chez vous, c'est toujours saturé... » ?

Les enseignants et animateurs apprécient la taille humaine du Bel-Air pour les enfants (notamment les tout petits) et la qualité de l’accueil (mot de bienvenue, présentation des films, approche pédagogique, visite de la cabine de projection). Le Cinéma Bel-Air propose en moyenne 2 séances scolaires / jour en temps scolaire (soit 1 à 4  séances / jour) en matinée et après-midi, mais aussi des séances destinées aux accueils de loisirs pendant les vacances scolaires. Ces séances représentent 1/4 des séances totales (près de 400) pour 1/4 des entrées totales (plus de 8000).

Ce travail avec les jeunes publics peut encore être développé mais, faute de place, il y a des périodes sans programmation de films jeune public… Avec des salles complémentaires, nous pourrions proposer une programmation  jeune public enrichie, permanente, continue à raison d'au moins un film jeune public / semaine.

5. Combien de  fois n'a-t-on entendu « hé, votre cinéma, faut savoir où il se cache, coté visibilité il se pose là » ou alors « ouh la la Quartier Bel-Air ?!, mais c'est perdu et proche de la Zup, ça craint pas un peu,non ? » ?

Le Cinéma Bel-Air est un cinéma dans un quartier et veut pleinement s'inscrire dans son environnement (quartier Bel-Air) et, en bonne agora,  contribuer aux rencontres, aux échanges, au vivre ensemble, et ainsi à l'animation (insuffler un supplément d'âme) de ce quartier qui en a bien besoin et ainsi éviter sa désertification ... Ceci étant, c’est vrai qu’une belle ambition architecturale dans notre projet ne serait pas du luxe en contribuant à attirer le regard, les yeux, l’intérêt sur notre cinéma, sur son quartier et sur ses gens. 

6. Combien de fois n'a-t-on entendu de la part de visiteurs « Un cinéma Art et Essai Mulhouse ? Tiens donc ! Et une offre culturelle  aussi ?! Ah bon ? Et laquelle ? » ? Et oui, il y a un cinéma art et essai à Mulhouse et de réputation nationale, qui plus est. Quant à l'offre culturelle à Mulhouse, elle est riche, vivante, vaste, présente un peu partout sur le territoire, et notamment au Cinéma Bel-Air qui veut, à sa mesure, apporter sa contribution avec un vrai miniplexe Art et Essai, acteur culturel dynamique, et demeurer LE cinéma art et essai du Haut-Rhin.

7. Combien de fois n'a-t-on entendu : « Ouais bon, le Cinéma Bel-Air c'est jamais qu'un cinéma pour Mulhousiens bobos... » ? Le Cinéma Bel-Air est bien plus qu'un cinéma de quartier. En effet, les spectateurs viennent de la M2A mais également du Haut Rhin Sud quand ce n'est pas de tout le  68 voire du Territoire de Belfort et même la Suisse ou de l’Allemagne (proximité frontalière oblige).  Quant aux catégories socioprofessionnelles qui le fréquentent, elles sont  tout sauf monochrome, uniforme : c'est fonction de la programmation et on peut y croiser tous les profils possibles et imaginables.  Au final, le Cinéma Bel-Air veut pouvoir faire bénéficier les publics les plus large possible , M2A et au-delà, de son travail de fond notamment auprès des jeunes publics, des publics moins jeunes, des publics plus jeunes, des publics différents ,...

8. Combien de fois n'a-t-on entendu «  Vu de Strasbourg, c’est où Mulhouse ? Cela parait si loin. A se demander si le soleil arrive jusque là-bas… A côté de Strasbourg, Mulhouse, bof... » ? N'empêche que, lorsqu'il s'agit de s’appuyer sur un relais solide sur le territoire, le Cinéma Bel-air répond toujours  présent. Ainsi, au niveau alsacien, le Cinéma Bel-Air s'inscrit parfaitement dans le réseau Alsace Cinéma et plus particulièrement dans l’événement Augenblick / Festival de films en langue allemande dans la cadre duquel il occupe une place particulière et permet d’irriguer le Haut-Rhin Sud.

9. Combien de fois n'a-t-on entendu « Ah bon, il y a des salariés ? 4 ?! Pourquoi faire ? Je pensais qu'il n'y avait que des bénévoles... » ? Faire vivre un cinéma, c'est du travail et une affaire de professionnels. Ainsi, actuellement c'est une équipe de 4 salariés permanents qui en assure le quotidien. Elle est épaulée par un collectif de 30 bénévoles qui contribue ainsi à la dynamique de la vie associative. Ce projet en développant l'activité offrira aux uns la perspective d'un emploi à moyen sinon à long terme, aux autres un élan qui les porterait comme elles le porteraient. Citius, Altius, Fortius.

10. Combien de fois n'a-t-on entendu « Il n'y a plus de liens entre les gens. C'est chacun pour soi et dans son coin.... » ? Construire ensemble un projet, le porter, le défendre, l'amener à son terme , n'est-ce pas là une manière de travail concret sur la fameuse cohésion sociale (femmes, hommes, jeunes et moins jeunes voire pas jeune (sinon en esprit),  grands ou petits, courts, longs ou carrés,  bleus, verts, jaunes, bruns, arc en ciel, minces, gros ou ronds, ….) ?

Bonus : Combien de fois n'a-t-on entendu « Et pourquoi  ceci et pourquoi cela? » Que répondre sinon « Et pourquoi pas ? » ou alors «  Parce que... » ?  Faut-il toujours déployer du rationnel pour un projet, argumenter en boutiquier ? Et quid alors de la puissance du désir et de la foi ? Orson Welles : « Sautez ! Et le filet apparaitra. »

Voilà donc nos quelques raisons de grandir, d'agrandir.  Nous pourrions encore en trouver d'autres, tout aussi recevables. Alors oui le pari est fou, risqué, grand, ambitieux et tout ce qu'on voudra. Na und ? La marche n'est-elle pas une suite ininterrompue (et alternée) de déséquilibres ? L'existence n'est-elle pas immense et pleine de dangers ? Vivre n'est-il pas en soi une prise de risque ? Alors quoi ? Faudrait-il ronronner ? Se reposer paresseusement sur quelques lauriers ? Caboter gentiment le long des côtes familières plutôt que rêver des Indes et finir en Amérique ?  S'emmitoufler dans la frilosité ? Avoir peur  de son ombre? Et de l'ombre de son ombre ?         M.                                                                                                                                                 

PS en forme de raison subsidiaire : quand s'installeront (car ils s'installeront, c’est juste une question de (peu) de temps) les vastes multiplexes dans les zones commerciales de Wittenheim et de Cernay, nous devrons être prêts car s’exerceront alors à plein les effets centrifuges qui videront les centres villes et les quartiers.

L'actualité

  • festival les petites bobines

    bobines 2017.jpgFestival de films jeune public européens

    24 films, 5 avant-premières, des ateliers, rencontres, ciné-contes

    du 11 au 26 février
  • projection & rencontre avec réalisateur

    Le conte des sables d'or de Samuel et Frédéric Guillaume

    + rencontre avec Samuel Guillaume, réalisateur

    le mardi 21 février à 14h
  • projection & débat

    Moi, Daniel Blake de Ken Loach

    + rencontre avec le collectif "Pour un revenu de base"

    le mercredi 22 février à 20h15
    et le samedi 25 février à 18h
  • ciné-conte

    peau d ane.jpgPeau d'âne de Jacques Demy

    précédé d'un ciné-conte interprété par Sami Hakimi, en partenariat avec l'ADRC (Agence pour le développement régional du cinéma)

    le jeudi 23 février à 14h et 16h30

Prochainement

Rejoignez nous

Cinéma Bel Air - Mentions légales - Site réalisé par Tack Tack