Rencontre

De Alain Raoust avec Salomé Richard, Yoann Zimmer, Estelle Meyer, Jacques Bonnaffé, Christine Citti, Aude Briant, Carl Malapa
Comédie Dramatique - France/Portugal - 2019 - 1h32

Rêves de jeunesse

Salomé décroche un job d'été dans la déchetterie d'un village. Sous un soleil de western, dans ce lieu hors du monde, son adolescence rebelle la rattrape. De rencontres inattendues en chagrins partagés, surgit la promesse d’une vie nouvelle.

Rencontre avec Delphine Deloget, réalisatrice, membre de l'ACID, le jeudi 29 août à 20h30.

En partenariat avec l'ACID (association du cinéma indépendant pour sa diffusion).

Ses rêves de militantisme voué à un idéal écologique et fraternel renaissent quand Salomé revient dans son village pour l’été. Une ode tonique à l’utopie. Le temps d’un job d’été, une trentenaire est revenue dans le village de son enfance. Ses rêves, Salomé semble les avoir mis au rebut, comme ce qui finit sur son lieu de travail : une déchetterie… Elle y découvre les affaires d’un ami, Mathis, mort en affrontant des CRS sur une ZAD — un destin qui semble inspiré par celui du militant écologiste Rémi Fraisse (1993-2014). Les désillusions sont cruelles. Ou cocasses, comme celles de Jessica, candidate dans un jeu de télé-réalité qui s’est égarée et échoue, elle aussi, à la déchetterie. C’est encore là qu’un cycliste sans peloton va déverser sa tristesse d’avoir voté Le Pen. Mais, parmi les trucs et les bidules d’un monde déglingué, Salomé trouve un lapin en feutrine, prêt à réenchanter son errance estivale, comme celui d’Alice au pays des merveilles… S’il faut faire le deuil du regretté Mathis, il est peut-être encore temps de ne pas enterrer avec lui toutes les envies de changer le monde. Dans une France provinciale devenue terrain vague et vague zone de tri, Alain Raoust rallume les feux de l’utopie. Sans banderoles ni programme politique, le réalisateur réussit, dans un élan libre et libertaire, à faire renaître le désir d’une aventure collective. Au fil d’un scénario intelligent, qui s’arme de légèreté pour célébrer la beauté hippie et en même temps très actuelle des âmes combatives, les rêveurs en ordre dispersé se rejoignent. D’un vieux magnéto à cassette sort la voix de Mathis : « Dans un ciel sans repères, nous cherchons de nouvelles couleurs, des futurs multicolores nous attendent. » Le visage de Salomé Richard, merveilleuse interprète de l’héroïne, est alors filmé sous des spots multicolores. La magie qui naît à l’image résonne avec tout ce film fraternel, émouvant, revigorant. Télérama

Prochainement