/ Séance à la demande pour les scolaires

De Jeroen Jaspaert avec Rob Brydon, David Tennant, Nina Sosanya, Tom Hollander, Frances de la Tour, Husaam Kiani
Animation - Royaume-Uni/Suède/Nouvelle-Zélande - 2018 - VF - 00h42

Le Rat scélérat

“ Je suis le Rat scélérat et tout ce qui me convient me revient... Le Rat scélérat était un vilain. Le Rat scélérat était un gredin. Il ravissait ce qui lui chantait et mangeait ce qu'il ravissait. Sa vie se résumait à un long festin. Ses dents étaient jaunes, mais bien aiguisées... Ses manières étaient brusques et pas très distinguées. Ainsi voyageait le Rat scélérat... Galopant, chevauchant, filant comme le vent, Dérobant leurs victuailles aux voyageurs qu'il croisait sur sa route.”

A voir aussi au Palace d'Altkirch le jeudi 21 février à 16h15

Un petit rat fait les poches à tous les animaux à la ronde. Pas de quoi angoisser les petits, les crimes de ce film d’animation se font tout en douceur. Un récit inspiré, accompagné de deux autres courts métrages tout aussi réussis. Voleur, gourmand, égoïste : le « rat scélérat », de Jeroen Jaspaert, mérite bien son nom, lui qui écume les campagnes pour piquer leurs maigres pitances à tous les animaux à la ronde. Lesquels seront bien les seuls à être terrifiés, tant ce court métrage d’animation n’est que douceur et reliefs douillets. À force de méfaits, le vilain rongeur est pris à son propre piège, et forcé d’envisager une reconversion… savoureuse. Suite de saynètes cocasses – de l’écureuil qui tente désespérément de sauver ses noisettes à l’oie futée qui, elle, fait de la résistance – ces aventures concoctées par le studio indépendant britannique Magic Light (Le Gruffalo, La sorcière dans les airs…) ressemblent à une fable de La Fontaine reconstituée dans un magasin de jouets. Elles sont complétées par deux autres petits films joliment inspirés : Une pêche fabuleuse (signé Uzi Geffenblad), étrange voyage sans paroles venu de Suède, vogue dans les eaux troubles du rêve, à bord du bateau de fortune d’un chaton aux grands yeux mélancoliques. Du chapeau troué à l’ampoule magique, c’est toute une poésie du recyclage et de la récup que déploie cette animation en collages aux teintes sourdes. Au moins aussi farfelu, mais beaucoup plus joyeux, Musique-Musique, du néo-Zélandais Ned Wenlock, nous présente une bande de cerfs fiérots. Des nuées d’oiseaux gazouillent dans leurs bois, ça swingue dans la forêt et à l’écran, grâce à une pimpante ligne claire, humour stylisé et couleurs printanières… En trois petits films, ce joli programme d’animation est un véritable zoo imaginaire, idéal pour les petits. Télérama

Prochainement