Logo Cinéma Bel Air
Abonnement à la newsletter
Festival Augenblick - Invitée d'honneur Hanna Schygulla

De Volker Schlöndorff avec Bruno Ganz, Hanna Schygulla, Jerzy Skolimowski, Jean Carmet, Gila von Weitershausen, Peter Martin Urtel, Hans-Peter Korff
Drame - Allemagne/France - 1981 - VOST - 1h48

Le Faussaire

Un reporter allemand, en mission à Beyrouth, decouvre la confusion de la guerre du Liban et refuse à son retour en Europe de remettre quelque article que ce soit à son rédacteur en chef. Reporter de guerre en mission au Liban, Georg Laschen arpente toutes les nuits la ville de Beyrouth martyrisée, à la fois effrayé par la mort et fasciné par l’effervescence de cette ville orientale. La rencontre d’Ariane, employée à l’ambassade allemande, le conduit à poser un regard différent sur le Liban, sur le conflit qui le déchire, remettant en question son propre travail de journaliste et la vie qu’il mène.

«Le héros du film, disait Schlöndorff, constate avec une secrète satisfaction que le monde extérieur est ici le reflet de ses propres désarrois, de son conflit avec lui-même. » On touche là les ­limites du projet : n'évoquer le conflit libanais que pour mieux conter une dérive existentielle typique du ­cinéma allemand des années 70 et 80. La façon dont Schlöndorff utilise les vraies images du conflit en les confrontant à des images mises en scène - une caméra laissée plein champ nous indique qu'il s'agit d'une ­reconstitution - peut même choquer : le cinéaste est, comme son héros, « un faussaire »... Son superbe film démêle les origines du conflit et montre brillamment le quotidien de la guerre, cet état étrange de vie hors la vie, où l'amour même prend un goût différent. Bruno Ganz, magistral, est notre complice dans cette expérience inquiétante. Télérama

Prochainement