Loading
Logo Cinéma Bel Air
Abonnement à la newsletter
Séance à la demande pour les scolaires

De Bertrand Tavernier avec Mélanie Thierry, Lambert Wilson, Gaspard Ulliel, Grégoire Leprince-Ringuet, Raphaël Personnaz
Romantique Drame - France - 2010 - 2h19

La Princesse de Montpensier

1562, la France est sous le règne de Charles IX, les guerres de religion font rage…Depuis son plus jeune âge, Marie de Mézières aime Henri, Duc de Guise. Elle est contrainte par son père d’épouser le Prince de Montpensier. Son mari, appelé par Charles IX à rejoindre les princes dans leur guerre contre les protestants, la laisse en compagnie de son précepteur, le Comte de Chabannes, loin du monde, au château de Champigny. Elle tente en vain d’y oublier sa passion pour Guise, mais devient malgré elle l’enjeu de passions rivales et violentes auxquelles vient aussi se mêler le Duc d’Anjou, futur Henri III.

Tandis que les guerres de Religion font rage, l’amour joue bien des tours à Marie de Mézières, future épouse du prince de Montpensier. Quatre soupirants différents — passionnel, raisonnable, libertin avant l’heure, platonique — se la disputent… Tavernier enchaîne les séquences dans un rythme de feuilleton. En s’appuyant sur la puissance du récit, la course d’obstacles et les déplacements incessants — comme sur un échiquier. D’où la séquence formidable du cache-cache dans le château, où le duc de Guise force les différents barrages menant à Marie, recluse dans sa chambre. Le passeur, c’est Chabannes. Personnage ­secret, auquel Lambert Wilson donne de la profondeur avec sobriété. C’est un film de cape et d’épée, mais surtout de cape. Velours, broderies, pierreries et tapisseries ressortent avec netteté. Tavernier se fait fin portraitiste. Et fin paysagiste — la terre, les arbres, la brume paraissent eux aussi d’époque. Servi par des dialogues vifs et épurés, il redonne toutes ses lettres de noblesse au classicisme, littéraire comme cinématographique. Télérama

Prochainement