De MARIANO LLINáS avec Pilar Gamboa, Laura Paredes, Elisa Carricajo, Valeria Correa, Esteban Lamothe, Santiago Gobernori, Agustín Mendilaharzu
Thriller - Argentine - 2018 - VOST - 03h10

LA FLOR - PARTIE 2

Long métrage diffusé en 4 parties. « La Flor » cambriole le cinéma en six épisodes. Chaque épisode correspond à un genre cinématographique. Le premier est une série B, comme les Américains avaient l’habitude d’en faire. Le second est un mélodrame musical avec une pointe de mystère. Le troisième est un film d’espionnage. Le quatrième est une mise en abîme du cinéma. Le cinquième revisite un vieux film français. Le sixième parle de femmes captives au 19e siècle. Mon tout forme « La Flor ». Ces six épisodes, ces six genres ont un seul point commun : leurs quatre comédiennes.

Il est préférable de voir La flor dans l'ordre (la partie 1 introduit la série, la partie 4 la cloture avec un long long long générique) mais les histoires étant complètement différentes d'une partie à l'autre, il est possible de les voir dans le désordre.

Rediffusion des 4 parties la semaine du 29 mai.

Après l’épisode fantastique puis le mélodrame musical (partie 1), voici le temps de l’espionnage. Autour d’une maison perdue dans la campagne d’un pays d’Amérique du Sud, un groupe de quatre agentes secrètes doit récupérer un scientifique kidnappé. Il y a du guet, du grabuge et de l’absurde surréaliste. Puis le film remonte dans le passé, pour retracer successivement le parcours héroïque de deux des espionnes. L’une, muette, renfermée, scrupuleuse, a œuvré dans diverses missions de Berlin à Londres, en participant un après-midi aux côtés d’une chef d’Etat illustre à la planification d’une opération ultra secrète. L’autre, rompue dès l’adolescence à la guérilla en Colombie, a été une sorte de Jeanne d’Arc ayant survécu à tout. Follement picaresque, l’ensem­ble est un régal, combinant humour et souffle poétique. Télérama

Prochainement