Logo Cinéma Bel Air
Inscription à la newsletter hebdomadaire

De Lionel Baier avec Isabelle Carré, Théodore Pellerin, Ursina Lardi, Ivan Georgiev, Tom Villa
Drame - Suisse - 2022 - VF - 1h29

La Dérive des continents (au sud)

Nathalie Adler est en mission pour l’Union Européenne en Sicile. Elle est notamment chargée d’organiser la prochaine visite de Macron et Merkel dans un camp de migrants. Présence à haute valeur symbolique, afin de montrer que tout est sous contrôle. Mais qui a encore envie de croire en cette famille européenne au bord de la crise de nerfs ? Sans doute pas Albert, le fils de Nathalie, militant engagé auprès d’une ONG, qui débarque sans prévenir alors qu'il a coupé les ponts avec elle depuis des années. Leurs retrouvailles vont être plus détonantes que ce voyage diplomatique…

Premier assistant des cinéastes Jacqueline Veuve et Jean-Stéphane Bron, Lionel Baier s’est fait connaître par le biais de deux documentaires, Celui au pasteur (un documentaire sur son père réalisé en 2000) puis La Parade (sur la Gay Pride) avant de signer à partir de 2004 ses premiers longs métrages de fiction, Garçon stupide. puis Comme des voleurs (à l’Est), Les Grandes Ondes (à l’Ouest), un road-movie sur la révolution des Œillets, et enfin Un autre homme, qui narrait – en noir et blanc – la relation perverse se nouant entre deux critiques de cinéma. Après La vanité, une comédie sur le suicide assisté, il présente à la Quinzaine des Réalisateurs un film initialement intitulé Au Sud, film qui aura dû s’adapter au contexte sanitaire pour aller à son terme et parvenir à son public. Cette nouvelle fiction se déroule à Catane, au début de l’année 2020. La dérive des continents débute sur la prise de parole d’un dirigeant populiste italien se félicitant de la décrue de l’immigration clandestine. Une chargée de mission francophone, Nathalie Adler, joue les intermédiaires pour une visite imminente et « impromptue » du Président de la République française et de la Chancelière allemande dans un camp de migrants implanté sur une ancienne base de l’OTAN, en périphérie de Catane. Alors qu’elle fait visiter celui-ci aux deux représentants français et allemand, qui ne manquent pas de verbaliser leurs attentes en termes de communication, Nathalie tombe sur une personne qu’elle ne voyait plus depuis quelques années, Albert. Le jeune homme, engagé dans une ONG (World Citizen), n’est autre que son fils avec lequel elle est en froid depuis douze ans, après qu’elle a abandonné lorsqu’elle a quitté son mari. Prétextant une opportunité professionnelle, celle-ci avait en fait découvert qu’elle est lesbienne et préférait se cacher derrière l’excuse d’une mutation que d’affronter la réalité des reproches qui pouvaient lui être faits. Cette rencontre fortuite ne serait-elle pas l’occasion d’une répartition du lien filial et d’une rédemption pour cette mère qui n’a su concilier son désir de liberté avec son statut de mère ? La confrontation de Nathalie et Arthur est aussi un choc des idées. D’un côté, la chargée de mission doit permettre aux médias d’informer sur les missions humanitaires autour de l’immigration, quitte à devoir biaiser la réalité pour correspondre aux attentes de l’Elysée qui désire que l’on dévoile un camp insalubre lors de la visite afin de montrer quelques semaines plus tard l’effet de la visite de Macron sur place. De l’autre, le jeune activiste souhaite dénoncer l’inhumanité des politiques européennes et les chiffres effroyables de mortalité en Méditerranée. Lorsque la visite est finalement avortée à la dernière minute, suite à l’explosion de la « grippe chinoise » qui détourne Macron et Merkel vers un sommet romain, Nathalie et Albert se voient offrir une parenthèse où chacun joue sa partition, évoquant ses griefs familiaux comme les divergences de valeurs quant au sort des populations écartelées entre le néo-libéralisme et le fascisme. Un face à face sicilien incarné avec justesse par Isabelle Carré et Théodore Pellerin avec, comme trait d’union de leurs retrouvailles la remarquable hypocrisie des décideurs. La véritable dérive du Vieux Continent. Le Bleu du Miroir

Prochainement