Logo Cinéma Bel Air
Abonnement à la newsletter
Rencontre

De Sabrina Van Tassel avec Melissa Lucio
Documentaire - France - 2021 - VOST - 1h37

L'Etat du Texas contre Melissa

Melissa Lucio est la première femme hispano-américaine condamnée à mort au Texas. Accusée d’avoir tué sa fille de deux ans, cette mère pauvre et droguée, coche toutes les cases de la coupable idéale. Pourtant, son histoire qui regorge de zones d'ombres, va se révéler bien plus complexe qu’elle n’y paraît...

Rencontre avec Amnesty International

Accusée d’avoir tué sa fille, Melissa Lucio est condamnée à mort. Ce film en dresse un portrait intense. Et éclaire les zones d’ombre de son procès. 3h15 du matin. Dans le bureau d’un commissariat texan, une femme anéantie tape, sans conviction, sur le dos d’une poupée. Ce petit mannequin représente sa fille Mariah, 2 ans, retrouvée morte couverte d’ecchymoses, quelques heures plus tôt. Dans L’État du Texas contre Melissa , Melissa Lucio, mère de quatorze enfants, est interrogée par des policiers qui lui « suggèrent » les coups qu’elle aurait portés. En état de choc, harcelée depuis sept heures, sans manger, ni aller aux toilettes, elle finit par lâcher ce qu’ils veulent entendre : oui, elle est « responsable ». Condamnée à la peine capitale, elle va se retrouver, à l’issue d’un procès bâclé en 2008, dans le couloir de la mort de la prison de Gatesville (Texas). Sabrina Van Tassel a rencontré Melissa Lucio lors du tournage d’un reportage. La réalisatrice franco-américaine décide de consacrer un film à cette femme hispanique, aujourd’hui âgée de 48 ans, dont le parcours tragique est marqué par les abus sexuels, la pauvreté et la drogue. Une tragédie, remplie aussi de moments heureux grâce à ses enfants que Melissa aime par-dessus tout. D’une rare intensité, le portrait retrace une vie compliquée, soulève les zones d’ombre du dossier, ouvre des voies nouvelles. Au fil des révélations, le spectre de l’erreur judiciaire s’impose. Récompensé dans sept festivals, ce film d’une tension continue, largement diffusé aux États-Unis et en Amérique du Sud, a eu un impact international. À l’isolement dans sa cellule, Melissa reçoit des milliers de lettres de ceux qui la pensent innocente. Le 12 août dernier, la Cornell Law School (université spécialisée dans les questions liées à la peine de mort), Innocence Project et d’anciens procureurs se sont mobilisés en sa faveur auprès de la Cour suprême des États-Unis pour tenter l’impossible… : sauver Melissa. Télérama

Prochainement