Logo Cinéma Bel Air
Abonnement à la newsletter

De Pema Tseden avec Jinpa, Genden Phuntsok, Sonam Wangmo
Drame - Chine - 2018 - VOST - 1h26

Jinpa, un conte tibétain

Sur une route solitaire traversant les vastes plaines dénudées du Tibet, un camionneur qui avait écrasé un mouton par accident prend un jeune homme en stop. Au cours de la conversation qui s’engage entre eux, le chauffeur remarque que son nouvel ami a un poignard en argent attaché à la jambe et apprend que cet homme se prépare à tuer quelqu’un qui lui a fait du tort à un moment donné de sa vie. A l’instant où il dépose l’auto- stoppeur à un embranchement, le camionneur ne se doute aucunement que les brefs moments qu’ils ont partagés vont tout changer pour l’un comme pour l’autre et que leurs destins sont désormais imbriqués à jamais.

Deux hommes dans un camion, sur une route déserte, sur les hauts plateaux du Tibet. Perdus dans une immensité sublime, les deux hommes parlent. Le camionneur, nommé Jinpa, pose des questions, le passager, aussi nommé Jinpa, explique qu’il est en route pour tuer un homme qui a jadis commis un acte impardonnable. Or, le conducteur a lui-même tué quelqu’un, jadis. Coïncidence ? Quand ils se séparent, une idée hante le camionneur : retrouver le passager, et le stopper… Pema Tseden, ancien instituteur torturé par les policiers chinois (du fait de ses origines tibétaines), est le cinéaste des road-movies (« Sur la route », « Tharlo ») et des espaces infinis. Non seulement « Jinpa » est beau à regarder, mais il exprime, en filigrane, la possibilité du karma et d’une réalité poétique qui nous échappe. L'Obs

Prochainement