Logo Cinéma Bel Air
Inscription à la newsletter hebdomadaire
Rencontre

De Steven Soderbergh avec Marion Cotillard, Matt Damon, Laurence Fishburne, Jude Law, Kate Winslet
Science-Fiction Drame - Etats-Unis/Emirats Arabes Unis - 2011 - VOST - 1h46

Contagion

Une pandémie dévastatrice explose à l’échelle du globe… Au Centre de Prévention et de Contrôle des Maladies, des équipes se mobilisent pour tenter de décrypter le génome du mystérieux virus, qui ne cesse de muter. Le Sous-Directeur Cheever, confronté à un vent de panique collective, est obligé d’exposer la vie d’une jeune et courageuse doctoresse. Tandis que les grands groupes pharmaceutiques se livrent une bataille acharnée pour la mise au point d’un vaccin, le Dr. Leonora Orantes, de l’OMS, s’efforce de remonter aux sources du fléau. Les cas mortels se multiplient, jusqu’à mettre en péril les fondements de la société, et un blogueur militant suscite une panique aussi dangereuse que le virus en déclarant qu’on "cache la vérité" à la population…

Rencontre avec Stéphanie Blandin, chercheuse à l’Inserm, directrice de l’équipe «Réponses immunitaires chez les moustiques» du département «Modèles insectes de l’immunité innée» de l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire à Strasbourg (CNRS) 

Entrée libre.

Séance proposée par l’Inserm et la Nef des sciences.

Avant même que l’image n’apparaisse, on entend quelqu’un tousser. Léger malaise assuré… Qui ne connaît pas Contagion ? Ce fut en effet l’un des films les plus regardés durant la première vague de Covid, preuve moins de masochisme que de la force cathartique de la fiction. Rarement un blockbuster d’anticipation aura été à ce point visionnaire (avec neuf ans d’avance) quant à la réalité exceptionnelle que nous étions tous en train de vivre, un peu partout sur la planète. Difficile donc de ne pas le recommander à ceux qui ne l’ont pas encore (re)vu. Ils pourront s’étonner des similitudes avec les faits vécus : la recherche du « patient zéro » en Chine (à Macao), le taux de reproduction de la maladie, le confinement généralisé, le port du masque et même l’antidote miracle (le forsythia, en guise de chloroquine !), non pas vanté par Didier Raoult mais par un blogueur plus complotiste que lanceur d’alerte, joué par Jude Law. Ils pourront aussi relever les différences. Dans le film, la tournure des événements est nettement plus catastrophique. Dans la réalité, les citoyens ont été plus responsables (ou serviles ?). Mais voir les choses en noir, c’est aussi la loi de ce genre de cinéma. Le casting de luxe joue scrupuleusement sa partition, sans fausse note. Avec l’appui de son scénariste devin et très bien documenté, Scott Z. Burns, Steven Soderbergh démontre ici un sens de la pédagogie assez rare en même temps qu’un savoir-faire saisissant dans l’orchestration du récit. Télérama

Prochainement