Programmation du 18 AVRIL AU 29 MAI

  • /medias/photos/un enfant attend.jpg

    Le 20 mai

    UN ENFANT ATTEND / A CHILD IS WAITING

    De John Cassavetes

    Avec Judy Garland, Burt Lancaster, Bruce Ritchey

    Drame - Etats-Unis - 1963 - VOST - 1h42

    Dans une institution spécialisée qui accueille des enfants autistes et trisomiques, une professeure, en désaccord avec les méthodes du directeur psychanalyste, s’attache à Reuben, un enfant rebelle à toute vie de groupe.

    Invisible pendant des décennies, Un enfant attend ressort sur les écrans : l’occasion de réaliser que c’est un très grand film. Il n’y a pas à attendre longtemps pour le comprendre : les dix premières minutes suffisent à nous déchirer. Que ce soit l’arrivée de Reuben (sidérant Bruce Ritchey), un enfant autiste qui, devant l’institut, refuse de descendre du taxi et ne se doute pas qu’il ne reverra jamais ses parents, ou celle de Jean Hansen. A travers son maquillage prononcé, impossible de ne pas retrouver les traits poupins de la Dorothy du Magicien d’Oz. Dans cette scène, où Jean fait connaissance avec les pensionnaires, Judy Garland ne joue pas : elle est elle-même, c’est-à-dire une enfant qui a vieilli. La scène est splendide, parce que Cassavetes la filme comme un moment documentaire où un mythe hollywoodien se cogne contre le réel. C’est cette collision entre deux mondes qui fait tout le prix de ce film qui appartient autant à son studio qu’à Cassavetes, autant à Burt Lancaster et à Judy Garland qu’aux enfants qui peuplent les plans. Cassavetes est avec eux, auprès d’eux, leur confiant la mission d’instiller de l’imprévu à l’intérieur du film. Ce sont eux que sa caméra filme longuement, sidérée devant leur puissance d’apparition, leur innocence et leur vulnérabilité. Le Monde

    Rencontre avec La Maison de l’Autisme de Mulhouse le dimanche 20 mai à 17h

    ⇒ afficher tous les films

Cinéma Bel Air - Mentions légales - Site réalisé par Tack Tack